Imágenes de páginas
PDF
EPUB

But that his conduct inspired public life with a purer and more masculine tone I cannot doubt. His career rebukes restless vanity, and reprimands the irregular ebullitions of a morbid egotism. I doubt not that, among all orders of Englishmen, from those with the highest responsibilities of our society to those who perform the humblest duties, I dare say there is not a man who in his toils and his perplexity has not sometimes thought of the Duke, and found in his example support and solace. Though he lived so much in the hearts and minds of his countrymen - though he occupied such eininent posts and fulfilled such august duties—it was not till he died that we felt what a place he filled in the feelings and thoughts of the people of England. Never was the influence of real greatness more completely asserted than on his decease. -Disraeli.

ROYAL MILITARY ACADEMY, WOOLWICH.

January 1862.

FIRST PAPER.

I.

Traduisez en anglais :

A.

J'allai l'autre jour voir une grande bibliothèque dans un couvent de dervis, qui en sont comme les dépositaires, mais qui sont obligés d'y laisser entrer tout le monde à certaines heures.

En entrant je vis un homme grave qui se promenait au milieu d'une quantité innombrable de volumes qui l'entouraient. J'allai à lui, et le priai de me dire quels étaient quelques-uns de ces livres que je voyais mieux reliés que les autres. “Monsieur,'me dit-il, j'habite ici une terre étrangère ; je n'y connais personne : bien des gens me font de pareilles questions : mais vous voyez bien que je n'irai pas lire tous ces livres

pour les satisfaire; mais j'ai mon bibliothécaire qui vous donnera satisfaction, car il s'occupe nuit et jour à déchiffrer tout ce que vous voyez là; c'est un homme qui n'est bon à rien, et qui nous est très à charge, parce qu'il ne travaille point pour le couvent. Mais j'entends l'heure du réfectoire qui sonne. Ceux qui comme moi sont à la tête d'une communauté doivent être les premiers à tous les exercices.'

En disant cela, le moine me poussa dehors, ferma la porte, et, comme s'il eût volé, disparut à mes yeux.—Montesquieu, · Lettres persanes.'

B.
Mort de l'Amiral de Coligny.
Besme, qui dans la cour attendait sa victime,
Monte, accourt, indigné qu'on diffère son crime.
Des assassins trop lents il veut hâter les coups;
Aux pieds de ce héros il les voit trembler tous.
A cet objet touchant lui seul est inflexible;
Lui seul à la pitié toujours inaccessible,
Aurait cru faire un crime et trahir Médicis,
Si du moindre remords il se sentait surpris.
À travers les soldats il court d'un pas rapide;
Coligny l'attendait d'un visage intrépide :
Et bientôt dans le flanc ce monstre furieux
Lui plonge son épée en détournant les yeux,
De peur que

d'un
coup

d'ail cet auguste visage
Ne fît trembler son bras, et glaçât son courage.
Du plus grand des Français tel fut le triste sort.
On l'insulte, on l'outrage encore après sa mort.

Voltaire, Henriade.'
II.

Questions Grammaticales. 1. Dites l'infinitif et la première personne singulière du présent et du prétérit (passé défini) de l'indicatif, du futur présent, du présent et de l'imparfait du subjonctif, des verbes suivants :-Allai, vis, font, doivent, disparut, accourt.

2. •En entrant je vis un homme grave qui se promenait.' Expliquez, en détaillant la règle grammaticale, pourquoi le premier verbe est au prétérit, et le second à l'imparfait.

3. 'Bien des gens me font de pareilles questions. Si à la place de bien il y avait beaucoup, et si l'adjectif pareilles se trouvait après son substantif questions) au lieu de le précéder, quel serait l'effet de ce double changement ? Expliquez les règles grammaticales à ce sujet, avec des exemples à l'appui, et mentionnez les exceptions, s'il y a lieu. 4. 'Je le priai de me dire

Je n'irai pas lire tous ces livres. Nommez quelques-uns des verbes qui ne de

mandent pas de devant l'infinitif qui les suit. Donnez des exemples.

5. .Gens.' Le substantif gens est-il toujours du même genre ? Expliquez la règle à ce sujet, et donnez des exemples à l'appui de votre réponse.

6. Homme grave-pas rapide--visage intrépide-monstre furieux; grande bibliothèque-auguste visage-triste sort-certaines heures.' Expliquez (a) la règle générale sur la place de l'adjectif accompagnant un substantif; (b) Nommez les exceptions à cette règle, avec des exemples à l'appui, et dites notamment quels sont les adjectifs qui se placent communément devant, et ceux qui se mettent toujours après le substantif.

7. “Ne fît trembler son bras, et glaçât son courage.' Pourquoi fit et glaçât sont-ils au subjonctif ? Expliquez, par la règle grammaticale, quand il faut employer le subjonctif, en général, et quand au présent, et quand au passé.

III.

Translate into French :

The Comparison of Watches.

[ocr errors]

man.

6

'I am really sorry I am so late, but (looking at his watch) it is only half-past six by me.'

'It is seven by me.'

They presented their watches to each other, he in an apologetical, she in a reproachful attitude.

'I rather think you are too fast, my dear,' said the gentle'I am very sure you are too slow, my dear,' said the lady.

“My watch never loses a minute in the four-and-twenty hours,' said he.

‘Nor mine a second,' said she.

'I have reason to believe I am right, my love,' said the husband, mildly.

* Reason!' exclaimed the wife, astonished ; 'what reason can you possibly have to believe you are right, when I tell you I am morally certain you are wrong, my love ?'

‘My only reason for doubting it is, that I set my watch by the sun to-day.'

• The sun must be wrong, then,' cried the lady hastily. 'You need not laugh, for I know what I am saying.'

• Well, my dear, that is sufficient.'--Maria Edgeworth.

[ocr errors]

6

[ocr errors]

SECOND PAPER.

I.

Traduisez en anglais :

A.

Nous avons signalé dans la guerre de trente ans le phénomène de l'identification absolue du général et de l'armée, l'homme-légion! quand cela se fait, on voit apparaître un monstre de force. À quel prix y arrive-t-on ?

y

À une double condition : la perfection de l'order au-dedans de cette armée, mais la tolérance absolue des excès contre l'habitant. Le grand et froid tacticien, par ce moyen, se fit plusieurs fois une armée à lui. La dernière, de vingt-deux mille hommes, était dans sa main si fortement attachée, tellement dévouée, passionnée dans l'obéissance, qu'il hasarda avec elle la plus scabreuse opération qui se soit jamais faite en guerre. Ce fut de laisser l'ennemi s'établir en Alsace, de le rassurer pleinement en séparant, dispersant la petite armée française derrière le rideau des Vosges. Ces corps épars avaient le mot pour se réunir le 27 décembre à Béfort, au point où finissent les montagnes. Et l'ennemi épouvanté vit Turenne, réuni, complet, en forte masse, fondre sur lui.-Michelet.

B.

n

Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
Enfin avec le flux nous fit voir trente voiles ;
L'onde s'enfle dessous, et d'un commun effort
Les Maures et la mer montent jusques au port.
On les laisse passer; tout leur paraît tranquille,
Point de soldats au port, point aux murs de la ville.
Notre profond silence abusant leurs esprits,
Ils n'osent plus douter de nous avoir surpris ;
Ils abordent sans peur, ils ancrent, ils descendent,
Et courent se livrer aux mains qui les attendent.
Nous nous levons alors, et tous en même temps,
Poussons jusques au ciel mille cris éclatants :
Les nôtres, à ces cris, de nos vaisseaux répondent,
Ils paraissent armés, les Maures se confondent,
L'épouvante les prend à demi descendus;
Avant que de combattre, ils s'estiment perdus.

Corneille. II.

Questions Grammaticales. 1. Quel est le genre des noms suivants ?-orange, ange, rage, orage, dent, trident, argile, Evangile. Ajoutez à chacun d'eux un adjectif qui change de forme au féminin.

2. Écrivez les participes présent et passé, le présent de l'indicatif et le passé défini, des verbes faire, perdre, paraître, surprendre, descendre, avec toutes les personnes de chaque temps.

3. Traduisez: The lady whom I have heard singingThe actress whom I have heard applauded. Mettez en français singing et applauded à l'infinitif, et observez, dans les deux cas, la règle du participe passé à l'égard du mot heard.

4. Comment exprimez-vous en français, a friend of mine, a relation of theirs ?

5. Quel est le pluriel des mots bal, journal, général, scandal, chacal, caporal ? Le pluriel masculin des adjectives naval, fatal, théâtral, est-il généralement usité ? S'il ne l'est pas, que faites-vous dans ce cas pour éviter l'objection des grammairiens ?

6. Indiquez en français les différentes significations du mot box dans les phrases suivantes : I intend to take a box at the Opera. The seat of the driver is outside the coach, on the box. Throw this newspaper into the letter-box. He was taught how to box. I will plant the edges of the borders in my garden with box. He has lent me his cartridge-box. The soldier will have to stand for three hours, on duty, in his sentry-box. This boy has received a box on the ears. I must not forget my travelling box.

7. Donnez en anglais l'équivalent de ces termes militaires :

-On a fait jouer la mine. Un cavalier est arrivé hier à franc étrier. Les volontaires ont bu ce matin le coup de l'étrier. Le général a fait passer le gué à toute la cavalerie. On a beaucoup perfectionné dans ces derniers temps le tir des bouches à feu à longues portées.

III. Traduisez en français :

To Earl Bathurst.

Waterloo, 19th June, 1815. The attack succeeded on every point; the enemy was forced from his positions on the heights, and fled in the

E

« AnteriorContinuar »