Imágenes de páginas
PDF
EPUB

CAMBRIDGE LOCAL EXAMINATIONS.

December 1861.

1. JUNIOR CANDIDATES.-Lower PAPER.

I.
Translate into English :

A.
On exposait une peinture
Où l'artisan avait tracé
Un lion d'immense stature
Par un seul homme terrassé.

Les regardants en tiraient gloire.
Un lion, en passant, rabattit leur caquet:

Je vois bien, dit-il, qu'en effet
On vous donne ici la victoire :
Mais l'ouvrier vous a déçus ;

Il avait liberté de feindre.
Avec plus de raison nous aurions le dessus,

Si mes confrères savaient peindre.

B.
Ainsi dit le renard ; et flatteurs d'applaudir.

On n'osa trop approfondir
Du tigre, ni de l'ours, ni des autres puissances,

Les moins pardonnables offenses :
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.
L'âne vint à son tour, et dit: J'ai souvenance

Qu'en un pré de moines passant,
La faim, l'occasiou, l'herbe tendre, et, je pense,

Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue;
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.
À ces mots, on cria haro sur le baudet.
Un loup, quelque peu clerc, prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout le mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !

Rien
que

la mort n'était capable
D'expier son forfait. On le lui fit bien voir.

II.

Grammatical Questions. 1. En. What are the chief meanings of en? What part of speech is it, and how does it differ from en in en effet ?

2. Tiraient. What tense is this? From what verb does it come? Conjugate the preterite indicative active.

3. Rabattit. What verb does this come from? Conjugate the imperfect and the future indicative. What is the past participle ?

4. On. What part of speech is this ?

5. Déçus. What verb does this come from? How do you express the passive voice in French ?

6. Et flatteurs d'applaudir. Explain the construction of these words.

7. Rien n'était. What is the rule for the employment of the negative with the words rien, personne, aucun ?

2. JUNIOR CANDIDATES.-HIGHER PAPER.

I. Translate into English :

Les chevaux, qui se payent quatre francs cinquante centimes par jour, et moitié les jours où ils ne marchent pas, sont des animaux très-laids, passablement vicieux, et plus obstinés que toutes les mules de l'Andalousie ; mais durs à la fatigue, patients, sobres, intelligents, et capables de marcher sur des pointes d'aiguille ou de grimper à des mâts de perroquet. Celui que je montais, son maître l'avait honoré du nom d'Epaminondas. Il est si long qu'on n'en voit pas la fin, et maigre comme un cheval de ballade allemande. Ses défauts, je n'ai jamais pu en savoir le nombre. Aujourd'hui, il s'emporte et m'emporte ; demain, il plantera ses quatre pieds en terre et ne bougera non plus qu'un arbre. Il ne saurait passer auprès d'une maison sans entreprendre d'y froisser la jambe de son cavalier, et, lorsqu'il marche entre deux murs, son seul regret est de n'en pouvoir frôler qu'un à la fois. Le sable exerce sur lui une attraction irrésistible; tout chemin un peu poudreux l'invite à s'étendre sur le dos, et le plus désolant, c'est

que

l'eau des rivières produit exactement sur lui le même effet. Il n'écoute pas la bride, il est indifférent à la cravache, et les coups de talon les plus énergiques sont des raisons qui ne le persuadent pas. Et cependant, je suis bien capable de l’aimer un peu, en mémoire de certains mauvais pas que nous avons franchis, l'un portant l'autre, et que je n'aurais pu traverser sans lui.--About.

II. Translate into French :

This apple is not yet ripe. Come here before half-past one. I shall come to your house in an hour and a half if you are not going out. It is colder to-day than yesterday. I am not so tall as you. If you will lend me your horse to-day, I will lend you

mine when you want it. They and my brother have

Have you each a book ? Every window in his house was illuminated. No one believes this news. We sat down on the grass. I saw you in the street. They have caught some fish. They have taken poison. The fishermen are gone out to sea. Sinners will be punished. William the Third, king of England, married the Princess Mary, daughter of James the Second, and grand-daughter of Charles the First.

come.

3. SENIOR CANDIDATES.—Lower PAPER.

I. Translate into English:

A. L'Assemblée approuva la manière froide dont le président de la députation s'était exprimé, et elle se permit bientôt un acte de représailles. Le cérémonial avec lequel le roi devait être reçu au milieu d'elle était réglé par les lois précédentes. Un fauteuil en forme de trône lui était réservé ; on se servait à son égard des titres de Sire et de Majesté, et les députés, debout et découverts à son arrivée, s'asseyaient, se couvraient et se levaient encore, en imitant avec déférence tous les mouvements du prince. Quelques esprits inquiets et exagérés trouvaient ces condescendances indignes d'une assemblée souveraine. Le député Grangeneuve demande que les mots sire et majesté fussent remplacés par le titre plus constitutionnel et plus beau de Roi des Français. Couthon renchérit encore sur cette motion, et proposa de donner au roi un simple fauteuil entièrement semblable à celui du président. Ces demandes excitèrent une légère improbation de la part de quelques membres ; le plus grand nombre les accueillit avec empressement.--Mignet, Révolution Française.'

B.

Léandre.

Donnez-vous du repos ;
Vous n'avez tantôt plus que la peau sur les os.

Dandin.
Du repos ! Ah! sur toi tu veux régler ton père ?
Crois-tu qu'un juge n'ait qu'à faire bonne chère,
Qu'à battre le pavé comme un tas de galants,
Courir le bal la nuit, et le jour les brelans ?
L'argent ne nous vient pas si vite que l'on

pense.
Chacun de tes rubans me coûte une sentence.
Ma robe vous fait honte. Un fils de juge! Ah! fi!
Tu fais le gentilhomme: hé ! Dandin, mon ami,
Regarde dans ma chambre et dans ma garde-robe
Les portraits des Dandins : tous ont porté la robe ;
Et c'est le bon parti. Compare prix pour prix
Les étrennes d'un juge à celles d'un marquis :
Attends que nous soyons à la fin de décembre.
Qu'est-ce qu'un gentilhomme ? Un pilier d’antichambre.
Combien en as-tu vu, je dis des plus huppés,
À souffler dans leurs doigts dans ma cour occupés,
Le manteau sur le nez, ou la main dans la poche;
Enfin, pour se chauffer, venir tourner ma broche
Voilà comme on les traite.

Racine, ' Les Plaideurs.'

II.

Grammatical Questions. 1. Tantôt. What is the name of the mark over the o? What does it generally indicate ? Give instances to support your answer.

2. From what verb does tu veux come ? Conjugate the preterite ind. of this verb: and give the first person singular of the pret, def., the fut. ind., and the pres. subj.

3. Battre. Give the participles and conjugate the future tense of this verb.

4. Translate into French : Do you imagine that we have only to ask in order to obtain permission ?

[ocr errors]

:

5. Que l'on pense. Explain the force of l' in this passage. 6. Distinguish between the use of chacun and chaque. 7. Translate into French: I am ashamed of you. 8. Conjugate the pres. ind. of faire. Give the participles

. . . and the first person singular of the pret. def. and fut. ind.

9. In what cases is the s in tous sounded ? 10. What is the masc.

plur. of celles ? 11. Combien en as-tu vu? What part of speech is en ? To what does it refer?

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

En traversant la France, où l'ail est si promptement lassé par la monotonie des plaines, qui n'a pas eu la charmante sensation d'apercevoir en haut d'une côte, à sa descente ou à son tournant, alors qu'elle promettait un paysage aride, une fraîche vallée arrosée par une rivière et une petite ville abritée sous le rocher comme une ruche dans le creux d'un vieux saule? En entendant le hue! du postillon qui marche le long de ses chevaux, on secoue le sommeil, on admire comme un rêve dans le rêve quelque beau paysage qui devient pour

le voyageur ce qu'est pour un lecteur le passage remarquable d'un livre, une brillante pensée de la nature. Telle est la sensation que cause la vue soudaine de Nemours en y venant de la Bourgogne. On la voit de là cerclée par des roches pelées, grises, blanches, noires, de formes bizarres, comme il s'en trouve tant dans la forêt de Fontainebleau, et d'où s'élancent des arbres épars qui se détachent nettement sur le ciel et donnent à cette espèce de muraille écroulée une physionomie agreste. Là se termine la longue colline forestière qui rampe de Nemours à Bouron en côtoyant la route. Au bas de ce cirque informe s'étale une prairie où court le Loing en formant des

nappes

à cascades. Ce délicieux paysage, que longe la route de Montargis, ressemble à une décoration d'opéra, tant les effets y sont étudiés.Balzac.

B.

O mon fils, je suis simple et j'ai peu de lumières :
Je vis loin des palais ; mais souvent les chaumières
M'apprennent par leur deuil que le plus beau succès
Rapporte moins aux rois qu'il ne coûte aux sujets.

« AnteriorContinuar »